Le mystère des OVNIS

tout ce que l on peut savoir sur les ovnis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recit numero 8 ( suite 2 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claude
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 70
Pays - ville : Dison ( B )
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Recit numero 8 ( suite 2 )   Sam 15 Mar - 21:51

Dès les premières observations d'OVNI les responsables de la SOBEPS ont officiellement demandé d'avoir accès aux données de la Force aérienne en la matière. Se basant sur le fait que les autorités nationales n'avaient rien à cacher, la Défense a donné l'autorisation de divulguer les données disponibles afin de permettre une enquête scientifique. Cette attitude a suscité quelque étonnement dans certains milieux nationaux et internationaux. En effet, c'était apparemment la première fois depuis la naissance de la problématique des OVNI que les autorités militaires ont décidé de collaborer avec une association de spécialistes dans le domaine des OVNI. Il est clair que, sur le plan international, aucune volonté de porter officiellement attention aux phénomènes OVNI n'est encore apparue. Cette attitude se comprend, et ce pour plusieurs raisons. Une d'entre elles est que le problème des OVNI se situe tout à fait en dehors de la routine des responsabilités traditionnelles de la défense. Un système de défense est élaboré pour faire face à une menace potentielle telle qu'elle est évaluée par les experts militaires et, pour l'instant, les arguments concrets font défaut pour formellement ajouter une hypothétique invasion extraterrestre à cette menace potentielle. En effet, élaborer un système de défense spécifique, plus précisément des moyens de détection et de protection, basé uniquement sur cette hypothèse, serait absolument déraisonnable. Et comme nous avons affaire à un phénomène très particulier, aucune structure ni militaire ni politique n'existe pour traiter cette problématique. Au sein de la Force aérienne par exemple, ce dossier a été mis dans les mains d'officiers déjà fort occupés par leurs tâches habituelles et qui n'ont pas assez de temps à consacrer à l'étude et à l'analyse de toutes les données. Pour le personnel d'état-major, cette charge supplémentaire est estimable. Par exemple, répondre à tous les appels téléphoniques et à toutes les lettres à ce sujet justifierait déjà la création d'un bureau spécial composé de spécialistes. Un problème semblable se pose au niveau des Cabinets ministériels qui devraient éventuellement se prononcer sur l'importance de ce problème. De hauts fonctionnaires ont déjà beaucoup à faire avec leurs responsabilités respectives et manquent de temps pour porter toute leur attention sur la mystique du problème des OVNI. Une autre raison pour laquelle personne ne veut s'exprimer à ce propos au plus haut niveau, aussi bien sur le plan national qu'international, est la crainte du ridicule. Les instances officielles n'ont pas envie de faire l'objet de moqueries ou de "blagues belges." En résumé, les raisons essentielles pour lesquelles tout progrès dans une approche objective du problème est très difficile sont le manque de temps et la peur du ridicule. Cependant, elles sont toutes deux liées l'une à l'autre: conclure que l'affaire des OVNI n'est pas du tout ridicule n'est possible que si l'on peut trouver le temps de l'analyser en profondeur. Les autorités de la Force aérienne ont estimé qu'il n'y avait rien de ridicule dans le fait que des milliers de gens aient observé certains phénomènes. Il n'était donc pas ridicule non plus de tenter de découvrir la cause de ces observations et l'origine des phénomènes. Même en partant de la thèse populaire des plaisantins, leur identification serait toujours utile. De ce point de vue, nous avons opté pour une enquête limitée et prudente avec les moyens existants et disponibles. Comme les experts de la Force aérienne ne pouvaient pas se concentrer complètement sur une analyse profonde de toutes les données vu leurs autres activités professionnelles, toutes les informations ont été remises à la SOBEPS. Cette décision s'appuyait sur la preuve qu'avait apporté cette organisation d'être capable d'une approche objective et scientifique.
CONCLUSION:

La Force aérienne aurait-elle pu faire plus? Sans doute, mais uniquement à condition d'un effort particulier et de l'engagement de plus de moyens et de personnel. N'oublions pas que le phénomène OVNI surgit à des endroits et dans des conditions imprévisibles. La mise en oeuvre d'un réseau étanche d'observateurs, de lunettes optiques spéciales, de caméras infrarouge, de moyens de communication, d'hélicoptères et d'avions aurait exigé un effort financier énorme. Un tel effort ne peut être justifié sans la preuve qu'il s'agit effectivement d'objets volants qui pourraient constituer une menace éventuelle pour la population et pour le trafic aérien ou qui soient vraiment d'origine extraterrestre. Le dilemme est le suivant: comment peut-on identifier ces OVNI sans l'engagement de moyens supplémentaires alors qu'une telle identification est la condition sine qua non pour justifier leur engagement. Le jour viendra sans doute où le phénomène sera observé avec des moyens technologiques de détection et d'enregistrement qui ne laisseront aucun doute quant à son origine. Ceci devrait lever une partie du voile qui couvre le mystère depuis longtemps. Un mystère qui reste donc entier. Mais il existe, il est réel, et c'est déjà une conclusion importante

_________________
Amicalement ton ami claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arnaques.forum-actif.net/
 
Recit numero 8 ( suite 2 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créer des liens [Suite à...]
» DBZ la suite par des fans
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» La suite en 4 mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le mystère des OVNIS :: Récits & témoignages :: La grande vague Belge-
Sauter vers: