Le mystère des OVNIS

tout ce que l on peut savoir sur les ovnis
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recit numero 10 ( le recit d un debile )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claude
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 70
Pays - ville : Dison ( B )
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Recit numero 10 ( le recit d un debile )   Sam 15 Mar - 21:56

Vague ovni belge: une anecdote


Voici le recit d une personne malade et qui est bloquée de l esprit
la peur de voir la verité en face ne plait pas a ce personnage et essaye de faire
passer une realité pour un reve et ceux qui y croient et qui en on deja vu pour des fous


Et si les ovnis n'existaient pas?
M.Monnerie

A la fin de l'année 1989, les ovnis ont semble-t-il envahi les paisibles cieux de la partie francophone de la Belgique. Des centaines de témoins affirmèrent avoir vu des ovnis de forme triangulaire survoler le pays pendant plusieurs mois. Cette vague exceptionnelle fut examinée de très près par un groupement ufologique belge, la SOBEPS (SOciété Belge d'Etude des Phénomènes Spatiaux). Celle-ci collabora même un moment avec la force aérienne belge et arriva un peu hâtivement peut-être à la conclusion que ces ovnis étaient d'origine extra-terrestre. Notre propos n'est pas ici d'analyser cette vague. Ceux qui seraient intéressés par le sujet peuvent toujours consulter l'excellent petit ouvrage édité par l'auteur sceptique belge Marc Hallet : la vague ovni belge ou le triomphe de la désinformation. (1)

Une dizaine d'années après les faits, une anecdote assez cocasse mérite encore d'être contée. Elle est symptomatique de la croyance aveugle en l'existence des ovnis et des extra-terrestres. Le premier avril 1990, la chaîne de télévision privée belge RTL-Tvi consacra un reportage sur un bien étrange phénomène. Un ovni aurait percuté violemment un pylône électrique jouxtant un champ et aurait perdu un élément métallique en forme de haut-parleur. Un périmètre de sécurité fut établi autour du champ qui fut investi en nombre par les forces de l'ordre. L'objet fut promptement embarqué pour analyses. Celles-ci démontrèrent que cet objet n'était pas constitué d'un métal connu sur Terre. Toute cette affaire n'était bien sûr qu'un canular, un magnifique poisson d'avril monté par les journalistes de la chaîne de télévision. Tous les téléspectateurs l'avaient probablement vite compris. Tous? Non! Plusieurs semaines après la diffusion de ce reportage, l'hebdomadaire réputé sérieux Le Vif-l'Express publiait une lettre d'un habitant de Dilbeek, une commune proche de Bruxelles. L'auteur de ce courrier accusait les autorités belges de cacher la vérité sur l'origine extra-terrestre des ovnis et s'interrogeait sur le black out sur le morceau de soucoupe dont plus personne ne parlait (et pour cause !). On reconnaît bien là une certaine forme de paranoïa propre au milieu des ufologues adeptes du grand complot du silence. Mais l'affaire n'est pas encore si simple qu'elle n'y paraît de prime abord. L'auteur de cette lettre, un certain W.L., était en fait le dirigeant d'un mouvement ufologique confidentiel dont les membres en Belgique doivent se compter sur les doigts d'une main : Nonsiamosoli (Nous ne sommes pas seuls). A la même époque, le responsable belge de Nonsiamosoli fit venir d'Italie un bien étrange personnage qui eut les honneurs de la presse belge mais aussi de la presse française, Giorgio Bongiovanni. Celui-ci présentait de manière spectaculaire les stigmates de Jésus-Christ et prétendait à tous ceux qui voulaient bien l'écouter que les ovnis qui envahissaient le ciel belge étaient pilotés par des anges et même par la Vierge Marie et par Jésus ! Ces très étranges capitaines de soucoupes étaient, toujours selon le stigmatisé italien, les messagers venant annoncer la fin du monde qui était proche. Seuls ceux qui étaient sensibles à son messages pouvaient être sauvés. En réalité, Bongiovanni n'était lui-même qu'un adepte d'un célèbre "contacté" italien : Eugénio Siragusa. Cet homme a toujours prétendu avoir rencontré des extra-terrestres en avril 1962 sur les pentes de l'Etna en Sicile. Siragusa aurait communiqué par la suite de nombreuses fois par télépathie avec les visiteurs de l'espace . Le message philosophique des extra-terrestres était assez curieux : l'homme serait le descendant d'un serpent à plumes modifié génétiquement par nos maîtres extra-terrestres qui posséderaient des bases sur chaque planète de notre système solaire. Les E.T. seraient à la recherche de sept millions d'individus génétiquement purs comme la race des Titans qui peuplait l'Atlantide il y a bien longtemps. N'insistons pas. Tout le reste est du même accabit ésotérico-planétaire (2)

Ce genre d'histoires peu crédibles au demeurant est monnaie courante. Une importante littérature y est d'ailleurs consacrée. La légende des soucoupes volantes doit d'ailleurs beaucoup aux "contactés." Il est regrettable que les ufologues (spécialistes des ovnis) continuent à croire à la réalité de ces contacts qui relèvent de la pure science-fiction. Trop de gens mal informés se sont laissés séduire par les "enseignements" d'individus tels Eugenio Siragusa, George Adamski ou Raël. Les ufologues actuels pensent même qu'aujourd'hui les extra-terrestres seraient passés à une autre étape dans leurs contacts avec les humains. Après une prise de contact avec des élus soigneusement selectionnés, les "petits-gris" se seraient mis à enlever en masse des terriens et surtout des terriennes afin de se livrer sur eux à des expériences de génétiques et de reproduction... Selon certaines sources, plusieurs millions d'Américains auraient été victimes de ces honteux agissements qui ne portent pas honneur à nos frères d'outre-espace. Le pire, c'est qu'il se trouve des gens aussi sérieux que John E.Mack, ancien Prix Pulitzer et professeur de psychiatrie à l'Université de Harvard pour croire à ces expériences que les Américains appellent abduction (enlèvement). (3)

L'hypothèse qu'il existerait dans l'Univers des civilisations plus évoluées que la nôtre et qui tenteraient de prendre contact avec nous serait simplement bouleversante. Elle ouvrirait aux hommes des voies à peine imaginables. A l'heure actuelle, les astronomes travaillent encore et toujours à tenter de vérifier qu'il existe une vie sur une autre planète. Ils ont même créé une branche spéciale de l'astronomie pour étudier ce problème : l'exobiologie (ou bioastronomie). Leurs esprits sont donc ouverts. Hélàs, ce n'est pas l'ufologie qui permettra de faire avancer le problème ne fut-ce que d'un iota avec des théories discutables . L'ufologie reste un monde qui sous ses apparences de rigueur scientifique cache trop de schizophrènes, d'affabulateurs, de mystiques et de malhonnêtes pour prétendre prendre place au sein de la communauté scientifique.

_________________
Amicalement ton ami claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arnaques.forum-actif.net/
 
Recit numero 10 ( le recit d un debile )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recit] mon premier recit: embuscade à tenn guan
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» [Recit] Chute
» [Recit] Histoire d'une trahison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le mystère des OVNIS :: Récits & témoignages :: La grande vague Belge-
Sauter vers: